Connect with us

Politique

Les nouveaux Français de l’étranger : Moktar Gaouad : « A New York, tout est possible »

Ancien rédacteur en chef à France24 et TV5, Moktar Gaouad vit à New-York depuis 2014. Le candidat aux élections consulaires revient sur son expérience d’expatriation et les leçons qu’il en tire.

Publié

on

Les nouveaux Français de l’étranger : Moktar Gaouad : « A New York, tout est possible »

Journaliste de formation, Moktar Gaouad a commencé sa carrière à Radio France internationale. Il est ensuite embauché par TV5 monde où il gravit petit à petit les échelons jusqu’à en devenir le rédacteur en chef avant de se faire embaucher par France 24 dont il sera également le rédacteur en chef. En 2009, Moktar Gaouad décide de s’éloigner du journalisme et part pour la Tunisie où il dirige le service communication de la Banque africaine de développement.

La ville de tous les possibles

Quelques années plus tard, le Français décide de réitérer l’expérience de l’expatriation, cette fois-ci à New York. « Très vite, avec ma femme, nous nous sommes dit que nous voulions aller à New York car comme l’adage le dit « à New York tout est possible ». Je le confirme, si vous avez la volonté de réussir, on vous donne votre chance. Ce qui n’est pas forcément le cas partout, en Europe notamment. Ici, aux États-Unis, peu importe votre formation, vous pouvez toujours avoir des échos favorables. Vous pouvez découvrir de nouveaux domaines dans lesquels vous pourrez réussir » témoigne-t-il. Aujourd’hui, Moktar Gaouad est installé à son compte dans une entreprise de conseil en communication et média créée à son arrivée à New York. Bien qu’il ne soit plus journaliste, le Français a conservé son attrait pour l’actualité. Outre son activité professionnelle, il tient le site vue sur l’Amérique sur lequel il commente et analyse l’histoire et l’actualité américaine pour le public francophone.

> Transparence et entraide

Candidat aux prochaines élections consulaires, c’est sa volonté d’être au service de la communauté française et de faire changer les choses qui le poussèrent à franchir le pas du premier engagement en politique. Selon Moktar Gaouad, le premier changement à apporter serait de permettre aux Français de sa circonscription de mettre un visage sur les conseillers qui les représente. Le candidat souhaite proposer davantage d’écoute et de relai des préoccupations des Français auprès des autorités. Il explique : « Il faut que les choses soient claires. Il y a beaucoup de confusion autour des retours en France par exemple. Ce n’est pas lié au fait qu’il n’y ait pas de texte ou de mesure, mais parce qu’on ne leur a pas expliqué suffisamment. De la même façon, des mesures économiques ont été prises dans le cadre du plan de relance en France et ces mesures concernent également les Français de l’étranger. Il faut leur expliquer les avantages qu’ils peuvent avoir dans des moments difficiles comme celui que nous vivons actuellement. Il faut les accompagner et assister ceux qui en ont besoin. C’est extrêmement important pour nous que les entrepreneurs français sachent qu’ils ne sont pas seuls ».

>  Des disparités marquantes

Arrivé à New York, Moktar Gaouad fut profondément touché par les disparités dont il fut témoin. « Ici, vous pouvez être à côté d’un milliardaire et deux maisons plus loin, c’est l’extrême pauvreté. C’est quelque chose qui me frappe aux Etats-Unis et une leçon qu’il faut retenir pour éviter que la France ou l’Europe n’en viennent à ce genre de situation. C’est un pays extrêmement développé, mais avec beaucoup de retard dans le service public » raconte-t-il.

Après avoir visité plus de 90 pays, ce sont les rencontres humaines qui l’auront le plus marqué. « Je suis quelqu’un qui accorde énormément d’importance aux relations humaines. Quand on me parle des pays que j’ai visités, je ne pense pas aux monuments ou aux endroits, mais aux rencontres humaines ».

Continue Reading
Advertisement
Cliquez pour commenter

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Advertisement

Newsletter

Populaire